Comment investir en loi Pinel

Pour investir par le biais du dispositif Pinel, il convient de préparer son projet et de se renseigner sur les différentes conditions d’éligibilité de la loi.

Des experts en défiscalisation pourront vous accompagner pour monter votre projet et vous aider à trouver le programme immobilier qui correspondra à vos critères (budget, situation patrimoniales, emplacement, objectifs).

investissement pinel

Définir le budget alloué à son investissement Pinel

Avant d’aller plus loin, vous devrez définir le montant que vous pouvez allouer à votre investissement locatif. Différents critères doivent être pris en compte :

  • le montant de votre apport. Votre apport doit couvrir les frais de notaire qui ne peuvent généralement pas être payé par votre emprunt
  • votre capacité d’épargne mensuelle. Il s’agit de déterminer le montant que vous pouvez débourser chaque mois pour rembourser votre emprunt. Pour calculer la capacité d’épargne, vous devez calculer le montant de vos revenus mensuels (salaires, pensions, loyers perçus si vous avez déjà un investissement locatif…) et le montant de vos dépenses mensuelles (crédits immobiliers si vous êtes propriétaire, crédits auto, crédits consommation, loyers si vous êtes locataires, dépenses courantes : électricité, gaz, charges diverses…)
    Le solde de ce calcul vous permet de déterminer votre capacité d’épargne. Il est important d’envisager le cas où vous ne trouvez pas de locataire afin de vous assurez que vous puissiez assurer le remboursement de votre crédit dans ce cas.
    Votre capacité d’épargne mensuelle vous permettra de connaître la sommes que vous pourrez emprunter et donc le type de logement ou le lieu de votre futur investissement en loi pinel.

Bien choisir son emplacement pour optimiser son rendement locatif

Comme tout projet immobilier, l’emplacement est d’une grande importance. La loi Pinel 2016 impose d’investir dans des zones éligibles afin de pérénniser les investisseurs et de s’assurer que les logements mis en location se situent dans des zones où la demande locative est supérieure à l’offre.

Choisir une typologie de logement adaptée

La typologie des logements correspond au nombre de pièces dont disposent les appartements ou les maisons.

Les différentes typologies sont :

  • Studio : il s’agit de logements composés d’une pièce (hors salle de bain et/ou toilettes)
  • T1 ou F1 : il s’agit de logements composés d’une pièce et d’une cuisine séparée
  • T2 ou F2 : il s’agit de logements composés de 2 pièces (hors salle de bain et/ou toilettes)
  • T3 ou F3 : il s’agit de logements composés de 3 pièces (hors salle de bain et/ou toilettes)
  • T4 ou F4 : il s’agit de logements composés de 4 pièces (hors salle de bain et/ou toilettes)
  • T5 ou F5 : il s’agit de logements composés de 5 pièces (hors salle de bain et/ou toilettes)
  • etc.

Les rentabilités offertes par la location des petits logements (du studio au T2) sont généralement plus importantes que celles des logements plus grands cependant il est constaté que les locataires changent plus souvent lorsqu’ils vivent dans des logements plus petits (étudiants, famille sans enfants qui déménagent à l’arrivée du 1er enfant).

Préparer le financement de son projet

Là encore des spécialistes pourront vous accompagner et interroger pour vous tous les organismes bancaires pour financer votre investissement locatif Pinel. Ces courtiers en crédit immobiliers vous permettent de gagner du temps puisqu’il n’est pas nécessaire que vous fassiez le tour des banques, il le feront pour vous. Ils peuvent également vous faire gagner de l’argent car, comme ils traitent de nombreux dossiers ils disposent d’une force de négociation plus importante et obtiennent des taux plus avantageux que ce que vous pourriez faire seul.